Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Cardiotomie (1)
Poésie
Tout Public
Auteur :
Catégorie : Poésie
1
1
1pt
Lecture Zen
Vous étiez liées par un pacte de sang invisible, fil que je tendais à loisir, au gré de ma souffrance. Jumelles nées pour louvoyer, louves rebelles et séparées par l'épaisseur de mon déni.
Le cœur débité en couches minces, je m'efforçais de survivre à l'hiver de glace, à la nuit polaire, en distanciation de mon corps.
Je n'avais même plus peur de la mort. J'épelais mes démons, je combattais avec rage, je repoussais les assauts irréductibles de mon esprit en feu.
La route était sinueuse et glissante, je longeais les yeux fermés les précipices, en supplice j'invoquais des dieux disparus pour qu'ils remontent du fond des âges, qu'ils surgissent pour terrasser les fées et leurs vieux présages désuets.

Le philtre peu à peu m'absorbait, sable mouvant et gluant dont je croyais en permanence m'absoudre et où je m'enfonçais chaque jour un peu plus, imperceptiblement.

Je souhaitais la fin, sans l'appeler, sans vraiment la souhaiter, avec ces mots gravés dans la pierre : mort d'avoir trop aimé.




Vous avez aimé cette histoire ? Partagez-la !
Quitter la Lecture Zen Options Lecture audio
a
A



OK
Version mobile
Catégories