Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

On a de la chance (ou pas) dans la vie (1)
Théâtre
+16
Auteur :
Catégorie : Théâtre
1
1
1pt
Lecture Zen
Scène 1 : Ce que veulent les femmes 

[Durant le bal de fin d'année, Tom et Jerry n'ont pas eu de succès auprès de la gent féminine. Après l'avoir cherché partout, Tom trouve Jerry assis sur une chaise à l'écart de la salle de bal en train de pleurer, la tête dans les mains. Il prend place à ses côtés et essaie de le réconforter à sa façon.]


TOM : Hé, qu'est-ce que tu as, mon pote ?
JERRY : Je suis nul. Je ne saurai jamais donner aux femmes ce qu'elles veulent(il pleure).
TOM : Tu sais ce que veulent les femmes, Jerry ?
JERRY : Non, quoi, Tom ?
TOM : Elles veulent les tablettes, les pectoraux, les muscles et les centimètres.
JERRY : Mais non, c'est la grandeur d'âme, le quelque chose de plus dans le regard. Ce que je n'ai pas ! (Il pleure de plus belle)
TOM : N'importe quoi ! Elles ne voient que le physique et les moyens, ces femmes. Selon toi, qu'est-ce qui mesure 6 centimètres et qui comble les femmes ?
JERRY : Le cerveau du bas ?
TOM : Mais non ! De ce côté-là, elles en veulent au moins trois fois plus ! Non, c'est en trois mots. Le premier commence par un C, le deuxième par un D et le troisième par un C. 
JERRY : Caisse de Cador ?
TOM : Mais non, ignare ! La carte de crédit ! Si tu remarques que ta carte n'est plus dans le porte-monnaie, avant d'appeler la police, demande à ta femme. Si elle esquive le sujet, ça veut dire qu'elle l'a prise. À ce moment-là, plus qu'une chose à faire : appeler ta banque et demander à bloquer ta carte. Ta carte bloquée, ta douce et tendre ne pourra pas acheter ses 120 paires de chaussures dont elle n'a pas besoin et qu'elle n'utilisera jamais. Elle l'aura dans l'os, à 40 milles lieues sous la moelle (il rit).
JERRY : 40 milles lieues ? Ce n'est pas un peu impossible comme profondeur ? 
TOM : Non, pas si on a l'outillage nécessaire. Dans le cas que je viens de t'expliquer, l'outillage est la carte de crédit. Enfin, son blocage (Tom adresse un clin d'œil à Jerry et ils rient tous deux).
JERRY : Tu sais quoi, Tom ? 
TOM : Quoi ?
JERRY : Le bal n'est pas encore fini. Nous avons encore une chance de nous voir accorder une danse par quelques jolies filles. Si on y allait ?
TOM : Voilà ce que je veux entendre !


[Les deux amis se lèvent et se dirigent vers la salle de bal en se donnant des tapes sur l'épaule.]


Scène 2 : Le mauvais cheval


[ Le lendemain du bal au soir, Tom et Jerry sont devant la télévision, une bière à la main. En attendant le coup d'envoi du match, les deux amis discutent du bal.]


TOM : Au fait, Jerry, j'ai constaté que tu semblais particulièrement proche de Gabrielle hier soir. Vous avez dansé ensemble ?
JERRY : Oui, 5 fois. Je lui ai offert un verre, on a discuté et on a décidé de se donner une chance. Si tu vois ce que je veux dire...
TOM : Mes félicitations à vous deux !
JERRY : Et toi, petit coquin, j'ai vu que tu tournais autour de Caroline. Ça a fini comment vous deux ?
TOM : Après qu'on t'ait raccompagné chez toi , elle m'a invité chez elle et on s'est fait un septième ciel. Si tu vois ce que je veux dire...
JERRY : Et ce n'est pas allé plus loin ?
TOM : Si. On se revoit de temps en temps pour un septième ciel. 
JERRY : Sacré vieux ! Pas attaché pour deux sous !
TOM : Chacun ses préférences. Tu veux que je te dise ? On a de la chance dans la vie ! Santé ! 


[ Tom et Jerry lèvent leur verre et trinquent. À ce moment-là, le match commence. Nonante minutes plus tard, une erreur d'arbitrage en défaveur de l'équipe qu'ils supportent irrite les deux amis.]



TOM : Il a pas passé la ligne, ce ballon ! Charogne d'arbitre, va !
JERRY : Calme-toi, vieux ! Il ne peut pas t'entendre.
TOM : Je te signale qu'il vient de nous faire perdre 100 balles.
JERRY : Pas faux...


[ Dépités, les deux amis boivent une gorgée de bière pour se consoler.]


TOM : Tu veux que je te dise ? On a pas de chance dans la vie.


Scène 3 : Le postérieur de Norbert


[ Contre toute attente, l'équipe que supportent Tom et Jerry a remporté la rencontre de l'avant-veille. Pour fêter la victoire, les deux amis ont bu un peu plus que de raison et ont passé leur dimanche à décuver. Le lendemain, Tom accourt vers Jerry qui se trouve devant son casier à l'école, une fiche à la main.]


TOM : Eh, Jerry ! Regarde ça ! Il y a un concours de sketchs en duo ! Le duo gagnant recevra 100 francs ! Il faut qu'on s'y inscrive !
JERRY : Oui mais bon, on a aucune chance contre Jérôme et Lionel. Ils racontent des blagues géniales et toutes les filles rient à ce qu'ils disent. 
TOM : Pas toutes. Gaga est gaga de toi. Elle va t'adorer.
JERRY : Gaga ?
TOM : Gabrielle, si tu préfères. Quant à moi, j'ai Caroline et ses copines. Depuis que je vois Caroline, ses copines m'aiment bien. Elle a dû leur dire le plus grand bien de moi. Et puis, en plus, nous avons... Norbert.
JERRY : Norbert ? Qu'est-ce que tu veux qu'il fasse pour nous ? C'est juste un lèche-bottes binoclard. 
TOM : Il nous a déjà aidés sans le savoir. Rappelle-toi : pam, pam, papam (il imite un chef d'orchestre), prout ! (Il imite un bruit de flatulence avec sa bouche et les deux amis rient.) Et puis, le meilleur : Gnnnnn Ah ! ( Il fait un cercle avec ses mains en feignant la difficulté. À nouveau, les deux amis rient.)
JERRY : Bon, d'accord, c'était drôle mais comment veux-tu qu'on le raconte ? Et quel titre on va donner à notre sketch ?
TOM : Pour le titre, j'ai pensé : « Le postérieur de Norbert ». Pour le texte, je l'ai déjà écrit. Il ne nous reste plus qu'à nous entraîner. (Tom met sa fiche sous les yeux de Jerry et les deux compères lisent le texte écrit.)
JERRY : Mais c'est notre photo de classe en primaire !
TOM : Et que de souvenirs, n'est-ce pas ? Surtout avec...
LES DEUX : NORBERT !
TOM : pam pam papam (il imite un chef d'orchestre, prout ! (Il imite un bruit de flatulence avec sa bouche.)
JERRY : Si on avait voulu calculer à quel moment il devait lâcher sa perle, on aurait pas pu. En tout cas, on a ri. Franchement, vu le moment où c'est tombé, impossible de ne pas rire.
TOM : Et bien sûr : GNNNN AH ! (Il décrit un cercle avec ses mains en feignant la difficulté.)
JERRY : Ah oui ! Comment oublier ça ?! On était à un camp dans le même dortoir que Norbert et il a nous a montré son postérieur... Aïe, aïe, aïe !
TOM : Et à ce moment-là, il y a Richard qui entre dans la pièce. La tête qu'il a faite... Il était choqué. Nous aussi, d'ailleurs. Il est reparti tout de suite, croyant à un trip pas très religieux.
JERRY : C'était une honte pour tout le dortoir.
TOM : Eh oui, comme vous pouvez le constater, le postérieur de Norbert fait ses effets. 


[ Après la lecture du texte, les deux amis rient et décident de s'inscrire au concours.]


JERRY : Ces 100 francs sont à nous, l'ami !
TOM : La défaite n'est pas une option !


[ Tom et Jerry se dirigent vers leur salle de cours, savourant l'instant où ils empocheraient la somme promise au vainqueur.]




Vous avez aimé cette histoire ? Partagez-la !
D'autres histoires que vous pourriez aimer...
Quitter la Lecture Zen Options Lecture audio
a
A



OK
Version mobile
Catégories