Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Ciguë des chimères (1)
Poésie
Tout Public
Auteur :
Catégorie : Poésie
2
1
2pts
Lecture Zen
Vivre ce qu'il nous sera jamais donné de vivre.
Tes cheveux sont sur mes yeux. Tes bras m'enlacent.
Qui a pris la main de l'autre, je ne me souviens plus. L'important c'est que nous avons marché, tous ensemble, devisant et riant, dans un radieux soleil d'hiver.

Qui sait ce qui nous sera encore donné de vivre. Est-ce que je t'aimerai toujours, à ce moment, et dans ce temps ?
Qu'est-ce qui compte, est-ce la durée ou l‘intensité des sentiments d'aujourd'hui ?
Que m'importe de mourir en hiver, demain ou dans dix ans. Tout m'est devenu si égal. J'accueille les évènements avec une sérénité inébranlable.

J'étais comme un homme en proie à des douleurs généralisées et incurables occasionnées par un cancer qui lui ronge les os mais qui vit comme s'il était sûr qu'il allait guérir demain, convaincu que tout allait s'arrêter subitement, souffrance, tourments. Sans avenir, sans peur, sans attentes.




Vous avez aimé cette histoire ? Partagez-la !
Quitter la Lecture Zen Options Lecture audio
a
A



OK
Version mobile
Catégories